15 octobre 2009

San Giminiano

"L'arrivée à San Giminiano a quelquechose de surnaturel. Quel est donc cette cité hérissée de tours qui soudain nous apparaît au milieu de la campagne comme suspendue dans les airs ? Le troisième joyau de Toscane, classé au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1990, offre un stupéfiant exemple d'architecture médiévale, si bien conservé qu'il semble figé dans le temps." (Géoguide Toscane-Ombrie)

Je confirme, l'effet est bluffant !

toscane__161_

Nous avions réservé une chambre chez l'habitant, à 5mn du centre à pied. Un couple de retraités adorables; ils nous ont même offert une bouteille de vin !

toscane__164_

Porte San Giovanni, de type siennois...la plus belle de la ville.

toscane__166_

Piazza de la Cisterna,

toscane__167_

de forme triangulaire et légèrement inclinée, pavées de briques disposées en écailles de poisson. Elle est bordée de somptueux palais et de maisons-tours. Beaucoup de touristes s'installent sur les marches du puits au centre, (construit par les gibelins en 1287) pour se reposer ou déguster d'excellentes glaces

toscane__168_

Le Duomo

toscane__169_

et sa place

toscane__170_

très élégante

toscane__188_

Jolie vue sur le monastère

toscane__190_

Petite ruelle déserte

toscane__193_

Les italiens ont une bien jolie façon d'annoncer une naissance !

toscane__195_

Nous avions prévu de dîner sur cette terrasse malheureusement le restaurant est fermé le mardi !

toscane__211_

Le soir, nous sommes retournés en ville afin de pouvoir faire trois fois le tour du puits, ce qui d'après notre hôte, apporte la fortune mais aussi et surtout pour manger une des meilleures glaces au monde !

toscane__214_

A voir la file d'attente, je pense que ce glacier a du faire fortune.  Il est bien placé puisqu'en face du fameux puits !

La glace était quand même excellente.

Posté par audomaroise à 06:49 P - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,


14 octobre 2009

Italie...suite

Lorsque que je lui avais annoncé mon intention de me rendre en Toscane, La mère de la Mule n'avait pas manqué de m'envoyer un mail avec l'adresse de cet hôtel et une liste de villages à visiter. Castellina-in-Chianti, Rhada-in-Chianti (où nous avons mangé d'excellentes pâtes aux cèpes), Greve-in-Chianti, Monterrigioni, San Gimigniano...

toscane__34_

En pleine campagne, dans les vignes du Chianti.

toscane__37_

toscane__36_

Les amandiers...Une nuit, mon mari se lève et se précipite à la fenêtre. Emergeant de mon sommeil, je lui pose la question "Que se passe-t-il ?" Il me répond "J'entends du bruit". En fait les sangliers festonnaient sous notre fenêtre en se gavant d'amandes ! Je pense qu'ils doivent aussi se régaler avec le raisin.

toscane__38_

Jolie piscine mais nous n'en avons pas beaucoup profité car l'eau était très fraîche !

toscane__40_

Le Gallo Nero

La réputation du vin produit dans le district du Chianti Classico a été établie il y a déjà longtemps, et comme cela arrive souvent lorsqu'un produit a du succès, de nombreuses imitations ont vu le jour au fil du temps. Le résultat est que le Cosimo III, Grand Duc de Toscane, a décidé en 1716 d'emettre un édit dans lequel il reconnait officiellement les limites du district de Chianti. Cet édit fut le premier document légal du monde a définir une zone de production de vin. Il s'est malheureusement révélé insuffisant car les contrefaçons ont continué d'apparaître un peu partout.

Pour s'attaquer à ce problème, un groupe de producteurs de Chianti, assemblé à Radda in Chianti le 14 Mai 1924, a décidé de former une association pour défendre et promouvoir leur vin authentique. Ils prirent pour nom "Consorzio per la difesa del vino tipico del Chianti e della sua marca di origine" (Consortium pour la Défense du Vin Typique du Chianti et de saon Appellation d'Origine). Au fil des années, l'organisation a changé son nom officiel plusieurs fois, et elle est maintenant connue comme "Consorzio del Marchio Storico-Chianti Classico". Cependant, elle a toujours eu le symbole du coq noir ("gallo nero")pour emblème, qui est devenu un élément essentiel de son image et une garantie de qualité. En réalité, ce symbole a toujours identifié la totalité de la zone de Chianti Classico et ses origines ne sont plus connues. Une légende fascinante le relie à la rivalité entre Sienne et Florence à l'époque médiévale. Afin d'en finir avec leurs guerres interminables, les deux cités Toscane décidèrent de s'en remettre à une compétition inhabituelle pour définir leur frontière : la frontière entre les deux républiques serait fixée au point de rencontre de deux cavaliers partant de leur communauté respective au chant du coq. Les Siennois choisirent un coq blanc et bien dodu du fait de la richesse de son régime. Les Florentins choisirent un coq noir auquel ils donnèrent si peu à manger qu'il chanta bien avant le lever du soleil. Ainsi le cavalier florentin se mit en route très tôt et rencontra l'autre cavalier à.Fonterutoli, à seulement quelques dizaines de kilomètres de Sienne. Pratiquement toute la zone de Chianti Classico passa ce jour là sous la juridiction de Florenc

Bien que ce ne soit qu'une légende, il est absolument certain que le profil d'un coq noir a été l'emblème de l'historique Ligue du Chianti, qui a dirigé la région depuis les premières années du 14ème siècle. Giorgio Vasari a paint un coq noir sur le plafond du Hall des Cinq Cents dans le Palazzo Vecchio à Florence, comme une allégorie du Chianti. Le Consortium a donc choisi ce symbole, qui est vieux de plus de sept siècles, comme une garantie de la qualité de ses vins. A ses début, en 1924, le Consortium comptait 33 membres producteurs. Aujourd'hui, il en compte plus de 600, dont 250 produisent des vins sous leur propre étiquette. Tous ensemble, les membres produisent plus de 80% du vin pouvant prétendre à l'appellation Chianti Classico. L'association est très variée avec des petits, moyens et grands producteurs, des coopératives et des industriels. Tous sont unis dans le respect des règles imposées par le Consortium.

Explications prises sur le site http://chianti.vinitalie.com/gallo_nero.php

toscane__30_

Monterrigioni

Posté par audomaroise à 06:12 A - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

09 octobre 2009

Toscane

Départ de Florence pour Arezzo ce qui n'était pas prévu au programme.

toscane__7_

Musée archéologique "G.C. Mecenate"

toscane__14_

Les arcades de la piazza Grande

toscane__15_

avec restaurant

toscane__21_

où ces magnifiques cèpes fraîchement cueillis pouvaient être dégustés!

toscane__17_

La piazza Grande

toscane__18_

sous tous

toscane__20_

les angles !

toscane__22_

J'aime ces ruelles avec vue sur la campagne.

toscane__25_

toscane__27_

Arezzo est magnifiquement situé comme beaucoup de villages anciens d'ailleurs.

toscane__28_

Posté par audomaroise à 06:23 P - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2009

Bellissima Toscana

Depuis le temps que j'en rêvais, nous avons enfin pendant  deux  semaines voyagé dans cette superbe région. J'ai été très heureuse de retrouver Florence, ville de la Renaissance, et de la faire découvrir à mon mari. Nous y avons beaucoup beaucoup marché !

florence5florence1

La bibliothèque nationale, le duomo, Santa Croce, l'Arno, Ponte Vecchio

florence__142_

Florence vu du belvédère de l'autre côté de l'Arno

florence6

Petites rues pour accéder à la colline de San Miniato où se trouve ce belvédère: là-haut, une réplique en bronze du David de Michel-Ange

florence2

De jolies portes, de belles plaques en laiton rutilant pour les sonnettes, volets qui s'ouvrent à moitié à la verticale, beaucoup plus de scooters que de voitures, et une multitude de petits garages où s'entassent les voitures (ici, les unes au-dessus des autres); je me suis beaucoup amusée en observant, de ma fenêtre d'hôtel, le jeu de va et vient des voitures que les employés sortaient et rentraient en marche arrière sans cesse pour atteindre celle du client qui venait récupérer la sienne.

florence3

Florence c'est aussi les belles boutiques...

Posté par audomaroise à 07:07 P - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :